Espace presse

Bienvenue dans la salle de presse d'Hankook où vous pouvez consulter les dernières informations concernant Hankook et notre industrie.

Bienvenue dans la salle de presse d'Hankook où vous pouvez consulter les dernières informations concernant Hankook et notre industrie.
Date09/29/2017 Meilleures ventes5,474

CatégorieMotorsports

Les pneus de course Hankook ont été mis à l’épreuve dans le circuit sableux des dunes Zandvoort

Brampton, ON,  23 août 2017 – Hankook Tire, le fournisseur exclusif de la DTM, a foulé la piste pendant la fin de semaine pour les onzième et douzième courses DTM de la saison. Le circuit de Zandvoort de 4,3 kilomètres était l’un des grands défis pour les pilotes avec une piste parcourant des dunes, des crêtes et des collines. La plupart des virages serrés n’étaient visibles qu’au dernier moment, et la piste était plus étroite que celle des autres circuits DTM, ce qui amenait les pilotes à souvent conduire près des bordures. Les pilotes ont dû composer adroitement avec un bitume abrasif, difficile et couvert de sable.

« Le bitume abrasif produit beaucoup de tension sur la bande de roulement des pneus de course, explique Thomas Baltes, ingénieur de course de Hankook Tire à DTM.  Les véhicules perdaient constamment leur adhérence et dérapaient sur la surface sableuse, ce qui entrainait une surchauffe de la surface du pneu, mais cette tension n’a pas nui à sa performance. »

De plus, le parcours dans les dunes présentait un défi de taille, avec des virages inclinés suivis d’un terrain difficile avec des lignes droites de sprint menant à des ralentissements obligés.

« Étant donné que les pilotes roulaient souvent sur les bordures, les véhicules devaient être réglés de manière à trouver un compromis entre la sécurité et la performance, ajoute l’ingénieur.  Lors du réglage du véhicule, les ingénieurs devaient tenir compte du fait que les pneus de course allaient subir énormément de tensions en raison des vitesses élevées, en particulier dans les virages inclinés, et de la grande déportance. »

Les pneus de course ont été mis à l’épreuve en passant à grande vitesse sur les bordures surélevées et souvent endommagées, ce qui a causé de l’usure d’abrasion à leur carcasse.

« Dans l’ensemble, le circuit de dunes à Zandvoort a causé plus de tension sur les pneus de course que les autres circuits DTM, nous informe Thomas Baltes.  Les exigences envers les pneus étaient particulièrement élevées. Heureusement, les pneus de course d’Hankook ont toujours prouvé leur grand potentiel dans ce circuit difficile jusqu’à présent. »

Le Tarzanbocht, un virage à 180 degrés à la fin de la ligne droite de départ/arrivée, était la section du circuit Zandvoort où la chance de dépassement était la plus grande, mais les pilotes avaient aussi le choix d’attaquer les virages en épingle et la courbe suivante dans le dernier tronçon.

« Les spectateurs avaient une bonne vue sur l’action à partir de la tribune à l’opposé de la voie de ravitaillement, en plus des nombreux points d’observation naturels, poursuit l’ingénieur.  Depuis des années, les lignes droites, les nombreuses collines et crêtes, les virages inclinés et le bitume sableux et abrasif font de Zandvoort une épreuve particulièrement difficile pour les pneus de course Hankook, les véhicules et les pilotes. »


TOP

It is